Mon école de rêve

Comme chaque année, j’invite mes élèves de 5e année à composer un texte descriptif sur ce que constitue leur école de rêve. Comme vous pourrez le constater, ils ne manquent pas d’idées farfelues et originales. Cette année, les élèves de la classe 501 ont choisi le texte de Nicolas Agoston. Bonne lecture! Karine Bergeron (501)

Mon école de rêve

Mon école de rêve s’appelle École-de-la-flamme et elle est située sur une autre planète bien chaude et réconfortante. Mon école est mixte et il y a 100 000 000 000 d’élèves. Dans ce texte, je traiterai de son architecture et sa cour d’école, des matières enseignées ainsi que du comportement des enseignants.

Pour commencer, mon école a dix immenses étages. Cette splendide école a des murs galactiques. Elle est de forme rectangulaire. Chaque fenêtre mesure un mètre de long et un mètre de large. L’école est haute de vingt mètres et sa largeur est de dix mètres. Ce fabuleux bâtiment scolaire a un sous-sol avec un jacuzzi à l’intérieur. À l’extérieur, il y a un parc aquatique. Il y a aussi un parcours (arbre en arbre) dans l’immense forêt urbaine. L’école est sur le bord d’un lac de toute beauté. En arrière de l’école, on y trouve un cinéma. À côté du cinéma, se trouve un gigantesque parc d’attractions. De l’autre côté du cinéma se trouve un immense mur d’escalade. Le Stade olympique se trouve à peu près à 100 mètres du parc d’attractions. Le gazon est bien coupé et nos buissons sont de forme cubique. À l’intérieur, il y a un gigantesque gymnase pour faire de l’éducation physique. Notre cafétéria a 500 tables de deux mètres chacune. Nous avons une piscine intérieure de 50 mètres de longs et de 20 mètres de profond. Le local le plus chouette est celui de science parce que nous faisons plein d’explosions. À la place de marcher, nous utilisons des go-kart.

Puis, on apprend comment fabriquer des jeux vidéo. On apprend aussi les matières de base comme les mathématiques, le français et les sciences. Nous pratiquons l’histoire de la sorcellerie comme par exemple : Qui a inventé la pierre philosophale ? La réponse : c’est Nicolas Flamel. La biologie est le troisième cours le plus formidable. Le cours de géographie nous fait visiter les grandes montagnes rocheuses. La musique nous apprend à composer notre propre musique. Le deuxième cours le plus chouette est celui de de la sorcellerie. Nous y apprenons comment faire voler des balais et comment changer des animaux en vase. La relaxation est juste après l’éducation physique. La dernière période, nous lisons pour se détendre. Nous avons des activités spéciales comme des voyages en avion pour aller dans d’autres pays. Il y a des activités parascolaires au choix. On va au camping en cours de biologie pour étudier les insectes. En cours de géographie, nous faisons des randonnées en montagne. En astronomie, nous allons dans notre navette spatiale pour étudier les étoiles.

Finalement, nos professeurs robots sont très intelligents mais pas très compréhensifs. Les maitres et maitresses humains sont amusants et compréhensifs. Par exemple, si on ne se sent pas bien, ils nous laissent faire une marche de dix à quinze minutes. Les enseignants sorciers et sorcières sont comme les humains mais plus strictes. Nos professeurs extraterrestres ont 100 bras pour corriger tous les examens en même temps.

Pour conclure, je ne crois pas que mon école existera un jour parce qu’on ne peut pas respirer sur d’autres planètes. De plus, les extraterrestres, sorciers et sorcières n’existent pas.

Nicolas Agoston

Les commentaires sont fermés.